Encyclopédie de l'Ordre Nouveau
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-44%
Le deal à ne pas rater :
REALME C21 64 Go Cross Black
109.91 € 196.57 €
Voir le deal

Aime ARIES (SK-Mann)

Aller en bas

Aime ARIES (SK-Mann)  Empty Aime ARIES (SK-Mann)

Message par Admin Lun 18 Mai - 13:49

Aimé ARIÈS

SK-Mann
Aime ARIES (SK-Mann)  Arizos10

Aimé Ariès est né le 5 avril 1924 à Cazaril-Tambourès (département de la Haute-Garonne). Quitte l'école à l'âge de douze ans, pour devenir garçon de ferme. Il travaille pour un agriculteur de Croix Daurade de mai à octobre 1940. Le 21 janvier 1941, lors d'un banal contrôle d'identité à Montréjeau, il est trouvé en possession d'un revolver et de 2000 francs en liquide. Ne pouvant les justifier (il les aurait voler à sa tante), il est mis en état d'arrestation. Accusé de vol et d'incendie volontaire1, il est acquitté au bout de quatre mois de prison.
Il est ensuite placé à l'Acceuil Toulousain, jusqu'à ses dix huit révolus, en avril 1942. Il s'engage ensuite dans le 24ème régiment d'artillerie, à Agen. Il n'y reste qu'un seul mois, puis retourne habiter chez sa mère jusqu'en juin 1942, puis part travailler à Pau. Fin 1942, il se porte volontaire pour le travail en Allemagne. Après quelques mois comme ajusteur dans une usine d'aviation de Berlin, il est rapatrié en France, car trop malade des poumons. Il tente d'entrer dans un groupe de résistants de Montréjeau, mais n'est pas le bienvenu à cause de son jeune âge.
Ariès décide alors de s'engager dans la LVF, le 15 juin 19432. Mais il est libéré le 9 juillet suivant, car reconnu inapte au service. Il s'engage immédiatement comme Schützkommando de l'Organisation Todt3. Travaille comme magasinier au chantier de Watten, durant sept mois. Tente de s'engager à nouveau dans la LVF, à la caserne de Versailles, le 25 mars 1944, et est placé en état d'arrestation4. Incarcéré cinquante-six jours à la prison de Calais. Libéré, il retourne à son chantier de l'OT, mais déserte deux jours après, et gagne Paris.
Arrêté dans une rafle à Paris, et ne pouvant justifier de sa situation, il est envoyé à la prison du Cherche-Midi durant deux mois, puis transféré à Fresnes, où il reste jusqu'à la Libération. Hospitalisé à l'hôpital Brousset à Paris, il retourne à Toulouse en octobre 1944, où il est arrêté.
Condamné à deux ans de prison et l'indignité nationale le 13 décembre 1944 par la Cour de justice de Haute-Garonne.

1 Il aurait incendié le hanger l'écurie de son patron, en décembre 1940.
2 Il avait hésité entre la LVF et la Milice...
3 Il est certain qu'il soit passé par le camp de La Celle-Saint-Cloud, où il connut le SK-Obertruppführer Mariage.
4 Car il était recherché pour vol et incendie volontaire. Selon une autre source, il fut arrêté sur décision des allemands, pour avoir donner du charbon à des civils.

Admin
Admin

Messages : 153
Date d'inscription : 16/05/2020
Localisation : Europe

Voir le profil de l'utilisateur https://encyclo-ordrenouveau.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum