Encyclopédie de l'Ordre Nouveau
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -8%
100€ sur PC Portable Gamer – LENOVO Legion ...
Voir le deal
1099 €

Mayol de Lupé

2 participants

Aller en bas

Mayol de Lupé Empty Mayol de Lupé

Message par Thierry Tixier Jeu 17 Sep - 13:09

Bonjour,

WA STUBAF d. SS Jean Comte de MAYOL de LUPE

Né à Paris le 21 janvier 1873, du Vicomte Marie Eugène Henri de LUPE et d’Elisabeth de CARACCIOLO-GIRIFALCO, entré à 16 ans à l’abbaye bénédictine de Ligugé en Poitou, incorporé à la 7e/79e RI (13 novembre 1894-24 septembre 1895), passe dans la réserve, fait des périodes au IVe/79e RI (20 novembre-16 décembre 1899), ordonné prêtre le 10 juin 1900 et devient Chevalier Ecclesiastique de l’Ordre de Saint George Constantinien, affecté au 303e RI (14-30 septembre 1910), sert au 103e RI (20-28 novembre 1912), mobilisé comme Aumônier/1re DC (2 août-28 septembre 1914), prisonnier, s’évade, repris, libéré le 16 octobre 1916, Aumônier/33e DI (8 mars 1917-4 juin 1918), sert en Champagne et à Verdun, Aumônier/31e CA, blessé à la cuisse dans la Somme le 5 septembre 1918, Aumônier/2e DC (5 janvier-6 mars 1919), Aumônier de la Place de Mulhouse, sert dans l’armée d’Orient à la 30e DI (8 mai-12 novembre 1919), sert à la 76e DI, affecté à l’Armée du Levant (1er mai 1920-23 février 1923), Aumônier/1re DMM (19 septembre 1925-24 février 1927), licencié comme Capitaine, en convalescence (15 mars-31 mai 1927), ami intime de PIE XII, confident de CAILLAUX et de LYAUTEY, devient précepteur des enfants de la famille royale italienne et autorisé par la Curie romaine à porter le titre de Monseigneur, prend par à l’émeute du 6 février 1934 à la Concorde, Prélat d’honneur de sa Sainteté le 17 octobre 1934, fait la connaissance à Nuremberg en avril 1938 d’Otto ABETZ et de son ami WESTRICK, professeur à la Sorbonne, brancardier en septembre 1939, se porte volontaire à la LVF en juillet 1941, part le 1er octobre 1941 pour le camp de Deba, Aumônier/III./638. IR, Aumônier Général de la LVF le 20 octobre 1943, affecté à l’état-major du régiment, présent sur le front (mai 1942-février 1944), blessé en juin 1942, a toujours refusé de porter l’écusson tricolore et s’était fait relever de cette obligation par l’OKW, ne reconnaissait pas l’abdication des BOURBONS, pas plus que le drapeau républicain, conservait dans ses cantines le pavillon blanc Royal Fleurdelisé, et le Grand Collier de l’Ordre du St Esprit, la plus ancienne décoration française, drapeau et décoration personnels de CHARLES X qui les avait remis à son père à la veille des «3 Glorieuses» de 1830, le drapeau devait lui servir de linceul quand il trouverait la mort dont il rêvait, celle du soldat, avait porté le Grand Cordon de l’Ordre du St Esprit pour venir absoudre les morts, à Bobr, en première ligne au mois de juin 1944, âgé de prés de 70 ans, sera 2 fois blessé, rejoint la Waffen SS comme IVd/33. SS le 1er septembre 1944, trop âgé pour partir en Poméranie, s’installe à Munich, en 1945, MAYOL de LUPE, en tenue de WA STUBAF d. SS, avec toutes ses décorations vint demander asile à un monastère, arrêté et transféré à Paris en septembre 1946, incarcéré à la Santé, âgé de 73 ans, condamné le 13 mai 1947, à 15 ans de réclusion, à la confiscation de ses biens et à l’indignité nationale, radié de la Légion d’Honneur, à 74 ans, interné au camp de la Châtaigneraie, à la Celle-Saint-Cloud, célèbre en juin 1950 son jubilé sacerdotal, assiste le 24 décembre 1950, son petit-neveu Luigi de MAYOL de LUPE, dont la vocation est née au camp de Rawa-Ruska où il était interné, et qui vient célébrer sa première messe dans sa cellule, gracié, libéré en juin 1951, âgé de 78 ans, célèbre le mariage de son secrétaire-officier d’ordonnance Henri CHEVEAU, le 28 juin 1955 meurt à son domicile, avenue Emile-Acollas, à Paris, porté en terre sur les épaules des 6 hommes de LUPE, anciens prisonniers de guerre qui lui devaient leur libération anticipée, repose dans le caveau de famille de LUPE à Lupé.
 Plaque de l’Ordre Sacré et Militaire Constantinien de Saint George,
 Croix de Guerre 1914-1918 avec 7 étoiles,
 Croix du Combattant,
 Médaille de la Victoire,
 Médaille Commémorative 1914-1918,
 Croix de Guerre TOE 3 palmes et 3 étoiles,
 Médaille Coloniale avec agrafe «Maroc»,
 Médaille de Syrie-Cilicie avec agrafe Levant,
 Médaille des Blessés,
 Médaille Belge du Roi Albert,
 Chevalier de la Légion d’Honneur (16 juin 1920),
 Croix de Jérusalem,
 Russie Ordre de Saint Nicolas,
 Bulgarisches Komturkreuz 2. kl des Zivilverdienstordens,
 Médaille des Evadés (13 octobre 1930),
 Officier de la Légion d’Honneur (30 juin 1938),
 EK II (14 juin 1942),
 Verwunten Abzeichen in Schwarz,
 KVK II mit Schwertern (janvier 1944),et citation : «Engagé des premiers, malgré son grand âge, à la LVF, s’est dépensé sans compter sous le feu, comme à l’arrière, soignant les blessés, consolant les mourants, donnant aux héros tombés une sépulture digne d’eux;
Père spirituel de la Légion, a, par sa connaissance approfondie du moral des légionnaires, grâce à la vénération et à la confiance, dont chacun d’eux l’entoure, facilité grandement la tache du commandant de la Légion.»,
 Croix de Guerre Légionnaire avec Palme (27 août 1944),
 Grand Collier de l’Ordre du St Esprit.

Thierry Tixier

Messages : 4
Date d'inscription : 17/09/2020

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Mayol de Lupé Empty Re: Mayol de Lupé

Message par Admin Jeu 8 Oct - 20:36

Merci à vous.

Admin
Admin

Messages : 153
Date d'inscription : 16/05/2020
Localisation : Europe

Voir le profil de l'utilisateur https://encyclo-ordrenouveau.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum