Encyclopédie de l'Ordre Nouveau
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-21%
Le deal à ne pas rater :
LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, Collection Botanique
39.59 € 49.99 €
Voir le deal

Cadres du SOL, de la Milice Française & des mouvements de la Collaboration de l'ARIEGE (divers)

Aller en bas

Cadres du SOL, de la Milice Française & des mouvements de la Collaboration de l'ARIEGE (divers) Empty Cadres du SOL, de la Milice Française & des mouvements de la Collaboration de l'ARIEGE (divers)

Message par Admin Lun 18 Mai - 14:40


Henri ALLIÈRES

Secrétaire de section du PPF (Foix – Ariège), membre de la Milice Française

Henri Charles Allières est né le 19 octobre 1917 à Foix (département de l'Ariège). Propriétaire du Café du Pont, à Foix, à l'entrée de la ville. Secrétaire de la section PPF de Foix (et chef du Service d'Ordre). Son café servait aussi de permanence du parti. Il s'était inscrit à la Milice à l'insu du secrétaire fédéral Meunier (membre du D.O.C). Requis par la Franc-Garde permanente en juin 1944, il démissionne. Il se suicide le 13 septembre 1944, durant sa détention.



Charles ARRABET

Chef de trentaine de la Franc-Garde bénévole (Saverdun – Ariège), membre du PPF

Chef cantonal de la Milice de Saverdun1. Il avait sans doute pris laprenant la succession de Delboy, en mars 1943. Officier en retraite (âgé de soixante-huit ans en 1944), il est décrit comme un homme dur et autoritaire. Il était membre du PPF. Agent actif de la Milice, délateur avéré. Il obligea sa femme à adhérer à la milice, la traitant meme de gaulliste ! Il ne répond pas à l'appel de mobilisation de juin 1944.
Arrêté le 23 août 1944. Fusillé par le tribunal du peuple de Pamiers.



Marcel BEL

Délégué départemental du Francisme (Ariège)


Marcel René Bel est né le 13 septembre 1919 à Evian-les-Bains (département de la Haute-Savoie). Employé du Ravitaillement général de Foix, délégué départemental du Francisme de l'Ariège jusqu'en octobre 1942, date où il démissionne.
Mobilisé le 26 août 1946 dans l'armée française, et part faire l'occupation en Allemagne, dans un service administratif.



Georges BOURDAGET

Secrétaire fédéral corporatif & Trésorier fédéral du PPF (Ariège)


Georges Bourdajet est né le 21 mai 1900 à Montauban (département du Tarn-et-Garonne). Chef de train à la gare SNCF de Foix. Il s'abonna au journal du PPF courant 1941, et reçut quelques temps après la visite d'un membre, qui l'incita à rejoindre le parti, ainsi que sa femme. Il devient en 1942 secrétaire fédéral corporatif et trésorier fédéral du PPF de l'Ariège, postes qu'il quitte en octobre 1942. Il n'a ensuite guère plus d'activités.
Quitte Foix en août 1944 avec un convoi du PPF. Leur véhicule tombant en panne à Capendu, il quitte ses camarades, et rejoint Narbonne en vélo, avec sa femme sur le porte bagages ! Ils trouvent ensuite refuge à Villefranche-sur-Cher, et travaille dans une ferme. Condamné à la dégradation nationale à vie par la Chambre civique de Blois, le 14 mars 1945.



Marcel CANAL

Secrétaire fédéral corporatif du PPF (Ariège)

Secrétaire fédéral corporatif du PPF de l'Ariège (postérieurement à octobre 1942).



Raymond CAPEL

Inspecteur du 2ème service de la Milice Française (Ariège)


Raymond Capel est né le 19 janvier 1919 à Hanoï, en Indochine. Habitant Canet (Alpes-Maritimes), il adhèra à la Milice. Affecté au 2ème Service de l'Ariège en 1944, et détaché à la brigade Marty. Participa à de nombreuses arrestations.
Réfugié en Allemagne, il serait entré au service du SD. Il était encore signalé en fuite en mars 1947. Condamné à mort par contumace par la Cour de justice de Toulouse, le 25 juillet 1948.



DELPONT

Chef de centaine du SOL (Foix - Ariège)


Chef de centaine du SOL à Foix2, il démissionne avant la fin de l'année 19423.



Pierre DOAT

Secrétaire départemental de la LFC (Ariège)
Cadres du SOL, de la Milice Française & des mouvements de la Collaboration de l'ARIEGE (divers) Doat_p10

Pierre Doat est né le 8 août 1909 à Céran (département du Gers). Notaire de métier, mobilisé en 1939-1940, comme lieutenant au 10ème Régiment de Dragons. Décoré de la Croix de guerre avec trois citations, et nommé Chevalier de la Légion d'honneur. Il fut secrétaire départemental de la LFC de l'Ariège.



Paul DUMONTIER

Délégué d'arrondissement de la LFV (Pamiers – Ariège)


Paul Julien Dumontier est né le 15 janvier 1891 à Hecourt (département de l'Oise). Titulaire de la Médaille militaire et de la Croix de guerre.
Délégué du comité de la Révolution Nationale à Nîmes, il est nommé délégué d'arrondissement de la LVF à Pamiers en février 1942. Voulant s'occuper de trop de choses outre sa fonction officielle, il est remplacé début avril 1942.



Pierre ESTRADE

Chef de dizaine de la Franc-Garde permanente (Ariège)


Chef de dizaine au sein du Groupe de commandement de la Franc-Garde permanente de l'Ariège.



Louis FAURÉ

Membre de la Milice Française (Varilhes - Ariège)

Louis Fauré est né le 15 juin 1889 à Varilhes (département de l'Ariège). Elu de tendance radical, écarté de la municipalité de Varilhes en 1936, après l'élection de la liste socialo-communiste. Par rancune et anticommunisme, il suit le nouveau régime en 1940, et est nommé à la tête d'une délégation spéciale locale (maire). Huissier de métier.
Il fut en 1944 l'un des membre les plus actifs de la Milice de cette localité4. Condamné à mort et fusillé le 5 septemre 1944 par le Tribunal militaire spécial5.



Henri GASC

Chef du 5ème Service de la Milice Française (Ariège)


Henri Gasc6 fut nommé chef du 5ème Service de la Milice de l'Ariège à partir d'avril 1944, prenant la place de Le Rond7. Fusillé sommairement à la Libération (à Lafrançaise, dans le Tarn-et-Garonne), tout comme son frère Philippe8.



Daniel JEAN

Secrétaire corporatif de section du PPF (Saint-Girons – Ariège), membre du GAJS


Garde du corps du secrétaire de section PPF Henri Bourges, et secrétaire corporatif de la section PPF de Saint-Girons. Il se tira une balle dans la tête au moment de l'arrestation des membres du Groupe d'Action, le 23 août 1944, lors de la redittion de la garnison allemande.



Jean MAHENC

Chef de trentaine de la Franc-Garde permanente (Ariège)
Chef de trentaine de la Franc-Garde bénévole (Saint-Girons – Ariège)


Jean André Paul Mahenc, négociant en nouveautés de métier, fut nommé chef cantonal de la Milice de Saint-Girons fin mars ou début avril 1944, succédant à Lerond9. Il fournissait des renseignements pour le compte du 2ème Service. Le 6 juin 1944 il devient chef de la 2ème trentaine de la Franc-Garde permanente de l'Ariège. Il se serait enfui à Toulouse le 10 août 1944.
Condamné à mort par contumace par la Cour de justice de l'Ariège le 27 avril 1945. Le tribunal militaire permanent déclare la prescription des faits le 9 juillet 1973 !



MARTY

Chef de centaine du SOL (Pamiers – Ariège)


Professeur d'histoire naturelle au collège de garçons de Pamiers, chef de centaine du SOL de cette localité10. Il avait incité plusieurs de ses collègues à adhérer au SOL. Démissionne en octobre 1942 ou janvier 194311. Il quitte Pamiers pour Carcassonne. Il ne fut jamais jugé en Ariège.



Jean MATHIEU

Chef de dizaine de la Franc-Garde permanente (Ariège)


Chef de la troisième dizaine de la seconde trentaine de la Franc-Garde permanente de l'Ariège12.




Jean POMES

Chef de dizaine de la Franc-Garde permanente (Ariège)


Chef de dizaine de la Franc-Garde permanente. Proposé pour une citation : « A personnellement mis hors de combat cinq dangereux terroristes dans des conditions difficiles pour lui et sa troupe à qui il a su communiquer son entrain et sa foi. »



Émile SABATIER

Chef de trentaine de la Franc-Garde bénévole (Varilhes – Ariège)


Chef cantonal de la Milice de Varilhes13, sans doute depuis juin 1943 (démission de Bessières). Il avait donc probablement rang de chef de trentaine. Il suivit un stage à Tarbes durant une semaine, à une date inconnue.
Fusillé à la Libération, comme la quasi-totalité des miliciens de la localité14.



Gaston SAURAT

Secrétaire fédéral administratif du PPF (Ariège)


Secrétaire fédéral administratif du PPF de l'Ariège du courant de l'année 1943 (succédant à Vidal) à août 1944.



André VIDAL

Secrétaire fédéral administratif du PPF (Ariège)


André Vidal est né le 24 décembre 1907 à Toulouse (département de la Haute-Garonne). Substitut du procureur de Foix, il adhéra au PPF du demande de l'inspecteur régional Garreau. Secrétaire fédéral administratif du PPF15 de l'Ariège (nommé courant 1942, succédant à Blanchard).
Quitte l'Ariège en juin 1943 pour Nice, car est muté au parquet de cette ville. National-socialiste, recruté par Joseph Darnand pour faire partie de sa cellule juridique, en 1944.


1 Prénommé « Armand » dans une liste manuscrite retrouvée aux archives. André Laurens le prénommé bien « Charles ».
2 A noter que Henri Lombard fut d'abord chef de centaine-adjoint (cité à ce poste en juin 1942), et qu'il fut ensuite le chef de centaine de Foix. On présume donc à la démission de Delpont !
3 Source : PV du SOL Marius Pedoussaut (qui démissionna en septembre 1942), qui s'étonne que Delpont n'ait pas été inquiété par la justice (on est alors fin septembre 1944). On ne trouve aucune trace d'un Delpont dans les dossiers Chambre civique de l'Ariège et de Haute-Garonne.
4 Plusieurs explosions ont endommagé les demeures de miliciens de la localité, dans la nuit du 3 au 4 janvier 1944. Ce qui entraina l'arrestation et la déportation de dix-huit suspects dans les semaines qui suivirent. Fauré sera à posteriori accusé d'avoir ordonné ces arrestations.
5 Son frère, le notaire Jules Faure (aussi milicien à Varilhes), s'est pendu à son domicile au moment de la Libération. Un autre Louis Faure (peintre de son état, peut-être son fils ?) fut lui aussi fusillé.
6 Fils de Paul Gasc, chef de centaine du SOL puis de la Milice de Pamiers.
7 Selon Jean Galy il s'occupe de la comptabilité de la Milice à partir de février 1944...
En tout cas il est cité à ce poste par un document datant de juin 1944.
8 Sans doute avait-il rejoint son père à l'unité Franc-Garde permanente de Montauban...
9 Source : PV de Jean Galy.
10 Il fut auparavant chargé de la jeunesse et des sports de la section LFC de Pamiers.
11 Selon André Laurens, il démissionna en octobre 1942 (non certain). Ce qui est moins logique, car Paul Gasc ne succède à Marty qu'en janvier 1943...
12 Prénom non certain. René Chaubet cite un « Jean Mathieu » ayant servit à la « Charlemagne ».
13 Source : le milicien Emile Laporte, qui adhéra en janvier 1944. La section locale compte au moins treize à quinze membres.
14 Les deux Louis Faure, Couturier, Louis et Emile Verger, Commelongue et Delaval (ingénieur du service vicinal).
15 Il faillit être nommé secrétaire fédéral du PPF de l'Ariège, mais la direction centrale du parti s'y opposa.

Admin
Admin

Messages : 166
Date d'inscription : 16/05/2020
Localisation : Europe

https://encyclo-ordrenouveau.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum