Encyclopédie de l'Ordre Nouveau
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -44%
REALME C21 64 Go Cross Black
Voir le deal
109.91 €

Pierre ALBERT (Chef de trentaine-adjoint Franc-Garde permanente, Uriage - Secrétariat Général)

Aller en bas

Pierre ALBERT (Chef de trentaine-adjoint Franc-Garde permanente, Uriage - Secrétariat Général) Empty Pierre ALBERT (Chef de trentaine-adjoint Franc-Garde permanente, Uriage - Secrétariat Général)

Message par Admin Lun 18 Mai - 13:42

Pierre ALBERT

SS-Frw. Untersturmführer
Chef de trentaine-adjoint de la Franc-Garde permanente (Uriage - Secrétariat Général)
Franc-Garde bénévole (Montpellier - Hérault)


Promotions :
Franc-Garde (Franc-Garde bénévole) : février 1943
Chef de trentaine-adjoint (Franc-Garde permanente)
SS-Frw. Schütze : 30.10.1943
SS-Frw. Sturmmann1 : mars 1944
SS-Frw. Standarten-Junker : 15.06.1944
SS-Frw. Standarten-OberJunker : 09.09.1944
SS-Frw. Untersturmführer : 09.11.1944


Pierre Raymond Albert2 est né le 24 juillet 1922 à Claret (département de l'Hérault). Lycéen à Montpellier3, il était dans une classe préparatoire pour l'école de Saint-Cyr, en 1942. L'école ayant été dissoute, son projet s'envole. Il adhère à la Milice peu après sa création, à Toulouse, sur conseil de Jean Artus4. Il est envoyé en avril 1943 à l'école des cadres d'Uriage, où il restera six mois. Il sera nommé chef de trentaine-adjoint de la Franc-Garde permanente.
Il fait partie du contingent de 200 à 300 miliciens qui s'engage à la Waffen-SS en octobre 19435. Signe son contrat le 30 octobre 1943. Passe par l'école de sous-officiers de Posen-Treskau, de janvier à mars 1944. Du 1er mai au 9 septembre 1944, il suit une formation d'officier à la SS-Panzergrenadierschule de Kienschlag. Il est promu officier deux mois après sa sortie de l'école, comme tous ses camarades, pour combler le manque de cadres.
Albert est nommé chef de la 6ème compagnie du Waffen-Grenadier-Regiment der 57, avec laquelle il combat en Poméranie. Sa compagnie est sévèrement étrillée après trente-six heures en lignes. Il se perd durant la retraite de Belgard, et erre plusieurs jours avec des camarades. Vers le 11 mai 1945, il se présente au camp de Neubrandebourg. Démasqué par son tatouage sous l'aisselle, et mis aux arrêts6.
Interné au Bourget, puis à Fresnes. Condamné à vingt ans de travaux forcés et la dégradation nationale à vie par la Cour de justice de Toulouse le 6 mai 1946.
Décédé le 29 novembre 2004.

1 Ou peut-être Unterscharführer ? Albert précise seulement qu'il a été nommé « chef de groupe » à l'issue du stage.
2 Parfois connu sous le pseudonyme « Albret ».
3 Il fut avant cela collégien à Castres, puis Toulouse (il s'y trouvait en 1940-1941, dans une classe préparatoire à l'école navale, où il fut recalé en raison de daltonisme).
4 Il a connu Artus (chef milicien puis officier de la Waffen-SS) dans le train qui l'amenait à Mazamet (la mère d'Albert y habitait), chaque fin de semaine après le lycée. A noter que Albert signa son adhésion dans la chambre d'hôtel d'Artus à Toulouse, et qu'il se présenta à la Milice de Montpellier peu après, dont il dépendait.
5 Voyant l'orientation de la Milice, qui se dirigeait vers la répression, il préféra opter pour la solution « militaire », persuadé de faire son devoir. Il explique à son procès :
« Ayant le goût de la carrière militaire, deux possibilités s'offraient à moi : entrer dans l'armée de la france libre, ou entrer dans l'armée allemande. Travaillé par la méthode allemande, ayant toujours repoussé les méthodes bolechevistes et ne croyant pas à un communisme français mais au contraire redoutant un communisme bolcheviste, je me suis franchement tourné du côté du National-socialisme, car c'était pour moi la seule doctrine qui pouvait faire d'un Etat décadent un Etat libre et fort. Je n'ai jamais cru aux méthodes employées par la Gestapo, pensant qu'il s'agissait simplement de contre-propagande, pour nuire au régime nazi. »
6 Il sera interrogé par le lieutenant d'Astier de la Vigerie !

Pierre ALBERT (Chef de trentaine-adjoint Franc-Garde permanente, Uriage - Secrétariat Général) Albert11
Pierre ALBERT (Chef de trentaine-adjoint Franc-Garde permanente, Uriage - Secrétariat Général) Albert10
Pierre ALBERT (Chef de trentaine-adjoint Franc-Garde permanente, Uriage - Secrétariat Général) Img_6710



N.B : VOIRE LA SECTION "Sturmbrigade Frankreich / Waffen-SS Français" pour plus de documentation le concernant

Admin
Admin

Messages : 153
Date d'inscription : 16/05/2020
Localisation : Europe

Voir le profil de l'utilisateur https://encyclo-ordrenouveau.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum